7 conseils pour réussir vos négociations de fin d’année

Par le 7 octobre 2011

Le dernier trimestre est traditionnellement la période des négociations, re-négociations d’accords avec les clients. Période de stress fort pour les commerciaux et les grands comptes, il est pourtant possible de faire de ce qui ressemble parfois à un parcours du combattant, une course de fond anticipée, moins subie, mieux vécue… et plus efficace.

  1. Evaluez la contribution du client à votre stratégie
    Faites un bilan à 360° de la collaboration sur l’année avec votre client : Que vous a apporté ce client en termes de business, en termes de marge, d’image, de connaissance de son marché, de notoriété, d’optimisation de vos unités de production ?
  2. Evaluez votre contribution à la stratégie du client
    Qu’a gagné le client grâce à vous ? Pourquoi vous avait-il choisi, quel bilan au vu de ces choix peut-il raisonnablement faire un, deux ans après ? Quels peuvent être ces éventuels motifs d’insatisfaction ? Au regard de sa propre stratégie, que peut-il attendre de vous de plus, de différent ? Quel est son intérêt à continuer à travailler avec vous, que trouvera-t-il avec vous qu’il ne trouvera pas avec vos concurrents ?
  3.  Définissez votre stratégie future
    Répondez ainsi à cette question : « que voulez-vous atteindre l’année prochaine avec ce client ? ». Augmentation de la part de marché, élargissement du spectre d’intervention à d’autres lignes de produits et services, ou à d’autres entités de l’entreprise, ou stratégie d’image, c’est votre choix. Dans l’idéal, écrivez cette stratégie comme un slogan.
  4. Mettez en place votre plan d’action lobbying
    A ce stade, vous savez où vous voulez aller avec votre client, vous avez vérifié la compatibilité de votre objectif avec les intérêts de votre entreprise et ceux de votre client, reste à déterminer comment y aller.
    Dressez la cartographie des acteurs visibles – et invisibles – impliqués de près ou de loin dans la négociation chez votre client. Evaluez pour chacun d’eux leur degré d’alliance vis-à-vis de votre entreprise, ainsi que leur poids dans la décision. Pour les acteurs plus hostiles à vos projets, identifiez chez votre client les acteurs qui pourraient vous aider à réviser leur position. Mobilisez dans votre propre entreprise ceux qui peuvent vous aider à mieux connaitre les acteurs jusqu’ici invisibles… Bref, mettez sur pied un véritable plan de conquête !
  5. Préparez votre tactique de négociation
    Listez tous les objets de la négociation – les vôtres comme ceux du client -, définissez les monnaies d’échange, vos points hauts, vos limites. Soyez prêts à jouer utilement sur le facteur temps. Définissez précisément jusqu’où vous êtes prêt à aller pour réussir votre négociation avec ce client. Et n’entrez pas en négociation si vous n’avez répondu de façon satisfaisante à la question suivante : « que ferez-vous si vous n’atteignez pas votre objectif avec lui ? ».
  6. Réussissez votre entrée en négociation
    Dès les premiers instants de la négociation, donnez le ton : ouverture et fermeté. Fermeté : gardez à l’esprit vos objectifs, ayez en tête votre tactique, rééquilibrez les pouvoirs si nécessaire et cherchez à vous placer, vous et vos interlocuteurs, sur le terrain des intérêts. Ouverture : soyez prêts à écouter, intégrer les enjeux et intérêts de vos interlocuteurs. C’est bien parce que vous serez serein sur la qualité de votre préparation que vous serez disponible à une négociation donnant/donnant.
  7. Gardez le cap
    Pas question de s’endormir dans la dernière ligne droite ! Jusqu’à la signature finale, réévaluez à intervalles réguliers la cohérence des décisions prises avec votre stratégie initiale. Et restez toujours prêt à rompre, même temporairement, la négociation si vous estimez que vous vous en éloignez trop !

Pour conclure, je vous propose de partager cette citation de J.F. Kennedy : « Ne négocions jamais avec nos peurs. Mais n’ayons jamais peur de négocier ».

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.