La fonction commerciale a le vent en poupe

Par le 5 novembre 2015

L’année 2015 restera marquée par un certain nombre de publications et références qui mettent en lumière la fonction commerciale encore souvent dévalorisée et souffrant d’un déficit d’image. Ces publications indiquent que les recrutements de commerciaux ne sont pas en bernes. Les métiers associés sont attractifs pour celui ou celle qui aime les challenges, l’autonomie, la responsabilité, les relations, l’envie de se dépasser et d’évoluer.

En mars dernier était remis à Mme Delga un Manifeste étudié par 9000 étudiants soutenant le développement de la culture commerciale en France. Son objectif : lutter contre le déficit d’image et d’information sur les métiers commerciaux, mesurer le nombre de postes de commerciaux à pourvoir.

Dans le baromètre 2014/2015 élaboré par les Dirigeants Commerciaux de France, 36% des entreprises pensent augmenter leur masse salariale vs. 30% e, 2013/2014. Ce qui est intéressant c’est aussi que le métier commercial devient de plus en plus pluridisciplinaire avec des compétences variées telles que la vente, la négociation, la responsabilité de grands comptes, la fidélisation client, des compétences relationnelles, liées au digital, marketing, financières, juridiques, managériales, de management de projet, de gestion du temps.

Le site de recrutement Stepstone témoigne par son infographie ci-dessous que l’emploi commercial est une véritable source de recrutement (source données INSEE, DARES, APEC).  Le premier bassin d’emploi reste l’Ile de France majoritairement suivi par le bassin Grand Sud. Les commerciaux sont diplômés, un nombre important en CDI et près de la moitié sont dans des PME. Les recrutements souhaités sont plutôt des cadres (84% des entreprises le souhaite). Une ombre au tableau : les commerciaux sont seulement pour 33% des femmes, ce qui renvoie à ce billet publié en avril 2015 sur la féminisation des fonctions commerciales.

infographie_fonctions_commerciale

Enfin, dans la publication éditée en mars 2012 par la DARES, notons la place dans les graphes de cette analyse des métiers commerciaux comme offrant des postes à pourvoir et étant créateurs d’emploi entre 2010 et 2020.

 

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avatar

wladimir zandt Il y a 4 années

Hi, chère Fabinnes Bouchut,
je suis totalement OK avec vous, pb pas récent, depuis 1981 j’ai la solution (les).
Culture française oblige. ma famille est américaine. Europe centrale. Tous les les ingrédients pour être un très bon négociateur trilingue…
pour recruter ou chasser les bon négociateurs (pas des vendeurs)…bilingues…Y compris aux USA…

Depuis la CEGOS, 4 contrats par mois (1981).

Cursus complet formation-références-résultats-4 interview TV

http://www.pas-de-crise-pour-les-pme.org/formation.html

des candidats pendant leurs recrutement-sélection au pied du mur, par téléphone, en intra…et 4 salariés appelés en clients mystère…activité où je prends beaucoup plaisir,

Ma famille est américaine, donc culture et mentalité différente…

mais plutôt que de chercher un job, et avant mes ETUDES : IFG Paris…J’ai passé 5 années hors de France = 5 langues et ai trouvé mon premier employeur immédiatement…car je sais en plus « me vendre »…négociateur pas candidat tremblant d’angoisse…Alliance française…

J’ai fini à la DG d l’EXPRESS. Style Express, mon journal toujours ds ls librairies

Je m’ennuie seul et cherche un partenaire pour transmettre…car à 75 ans…5 sports réguliers…
j’ai un projet ts les matins…jamais fatigué, la « retraite me donne des boutons »…

J’ai déjà organisé avec un Groupe privé, pas la CCI…une réunion de 300 étudiants pour les orienter vers le job où ils vont réussir…Car un étudiant d’école de commerce n’est pas obligatoirement un bon négociateur
mais un donneur de conseils dont les Patrons n’ont pas besoin…savent-ils seulement la solution:
Evitez de dire….Dites plutôt…Evitez de faire…Faites plutôt, ds mon ouvrage que je vous offrirai.

je vous montrerai, comme je l’ai fait depuis longtemps mon tableau de bord hebdomadaire…pour rencontrer, en 5 mn mon vice Président…ET mes 3 années de CA engrangées…et gagner du temps lui et moi, car « time is monney »…

nul besoin des pertes de temps des réunions commerciales, 4 heures par semaines:
40 semaines (France) 160 heures de négociation perdues, par salarié !

Pas étonnant la situation actuelle de la France..car rien n’est encore mise en place
quand les besoins existent…

las de travailler (uniquement sur résultats) quand aurais-je un partenaire.

J’allais corriger mon contenu Viadeo, vous m’apportez des éléments frais et vous citerai,
la moindre des politesses: situattion-object-moyens-résulats + problème solving…Connaissez-vous le self, cet outil pédagogique humain (venu des USA, 10 minutes…après avoir accueil par téléphone les candidat (PA presse locale, près de chez eux) de sélection: zéro échec depuis 1981…

See you soon
best regards,
Wladimir 06 47 33 74 34

OK pour la fémisation: mes meilleurs recrutements et chasses: des femmes; très supéreures aux Homme pour leur comportement et leur résultats !
quand ns aurons fixé une date de rencontre je vous offrirai mon dernier livre
Préfacé par la Patron du Gesec, Pierre CHAPON, 350 adhérents..Une année de contrat toute France,

groupes régionaux de 30 décideurs…
car mon grand plaisir de de prendre la parole devant des patrons,
leur faisant écouter mes mauvais vendeurs et bons négociateurs

appliquant les règles décrites dans mes ouvrages dont le Prix national
des Dirigeants commerciaux de France

Si vous remarque des coquilles, pardon pas facile, j’ai oublié ma reconnaissance vocale. Je suis aussi partenaire de Google pour améliorer leur application internationale. Bientôt mon diplôme en Anglais, puis Espagnol…Retraité, des revenus assurés, santé assurée aussi, je prends du plaisir…à apporter mes expériences et mes réussites aux autres…

Répondre
Avatar

wladimir zandt Il y a 4 années

Pardon pour les nombreuses coquilles: il faudrait changer les « Polices » de caractères + grandes !

Répondre
Avatar

Sarah @ Workiz.com Il y a 4 années

Bonsoir,

Billet très intéressant !
Le métier de commercial est en effet en plein boom, et bénéficie de nombreuses évolutions notamment grâce à l’avènement du numérique.
Je me permets de vous renvoyer vers cet article, à destination entre autres, des étudiants qui hésiteraient encore à se lancer dans ce secteur passionnant : « Pourquoi il faut devenir commercial aujourd’hui » => http://bit.ly/DevenirCommercial

Au plaisir de vous lire !

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.