Elevator pitch : 5 étapes essentielles pour convaincre vos prospects

Par le 29 octobre 2019

Initialement utilisé dans l’univers du cinéma, l’elevator pitch est rapidement adopté par les commerciaux. Cette pratique désigne le fait d’argumenter efficacement en quelques minutes. Le but est de convaincre les prospects et d’obtenir un rendez-vous avec ses interlocuteurs. Cette technique s’avère également efficace pour augmenter sa visibilité sur les réseaux sociaux.

Elevator pitch

Différentes caractéristiques à prendre en compte

Qu’il s’agisse d’un elevator pitch écrit ou oral, il se doit d’être percutant et efficace. Pour y parvenir, le commercial doit en respecter les principes de base. Un pitch réussi résume l’essentiel en quelques phrases. En pratique, vous éveillez la curiosité de votre interlocuteur avec un argumentaire en béton. Cette technique l’amène alors à engager la conversation afin d’en savoir plus sur le sujet. Le pitch se doit également d’être mémorable. À la fin de votre discours, il faut que les gens se souviennent de vous. De cette manière, il a immédiatement recours à vos services quand il en a vraiment besoin. Cela implique que vous avez gagné sa confiance et que vous pouvez lui apporter l’aide dont il a besoin.


Découvrez notre formation Cegos pour apprendre à captiver son auditoire.


Les étapes essentielles pour rédiger un elevator pitch

Rédiger un elevator pitch est un exercice de haut niveau. Une fois que vous avez compris le processus, l’inspiration vient toute seule. Vous trouverez également des exemples d’elevator pitch en effectuant une recherche rapide.

1. Se présenter

En parlant à vos interlocuteurs, indiquez seulement les informations essentielles. Il s’agit notamment de votre nom, de votre fonction et de votre entreprise. À ce stade, essayer d’impressionner les gens constitue une perte de temps.

2. Stimuler l’intérêt

Dans votre pitch, mettez l’accent sur les problématiques de vos interlocuteurs. Dites-leur que vous avez les solutions adaptées. Néanmoins, gardez en tête que vous devez toujours aller droit au but. Essayez ainsi d’inclure toutes ces informations en une ou deux phrases. Si nécessaire, donnez des exemples et des faits concrets.

3. Parler des avantages

Pour convaincre vos interlocuteurs avec votre pitch elevator, évoquez toujours les principaux avantages. Ils peuvent être d’ordre économique ou organisationnel. Démontrez-leur que les solutions abordées leur sont réellement indispensables. Ces dernières doivent ainsi améliorer leur production et augmenter leur bénéfice.

4. Choisir le message clé

Vous avez déjà fourni plusieurs informations à assimiler à ce stade. De ce fait, évitez de donner trop de détails. Le mieux serait de vous concentrer sur un seul message. Il y a plus de chance pour que votre interlocuteur le mémorise et le retienne. Dans cette étape, mettez en valeur vos compétences en utilisant les pronoms « je » ou « nous ».

5. Prononcer la phrase finale

Cette phrase est certainement la plus importante de votre pitch elevator. Votre interlocuteur vous a écouté jusqu’au bout, vous obligeant à vous surpasser. La dernière phrase doit l’inciter à prendre un rendez-vous ou à vous remettre sa carte de visite.


Pour améliorer votre prise de parole, découvrez nos articles sur :
L’Art de l’argumentation 1/2
L’Art de l’argumentation 2/2


Tester votre elevator pitch

Avant de partir à la conquête de nouveaux prospects, vérifiez l’efficacité de votre elevator pitch. N’hésitez pas non plus à varier les formulations pour rester dynamique. D’autres commerciaux ont certainement déjà abordé vos interlocuteurs avant vous. Assurez-vous de vous démarquer de vos concurrents.

Pour approfondir vos connaissances sur l'elevator pitch et vous perfectionner sur la prise de parole, je vous propose la formation Cegos : 3 h chrono pour rédiger son Elevator Pitch

/5 - Voir tous les avis

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.