Cultivez la pensée positive pour réussir la fin d’année !

    Par le 1 septembre 2014

    Après une coupure bien méritée, qui vous a permis de recharger les batteries, vous voilà prêt à entamer la dernière partie de l’année, toujours décisive pour la réalisation des objectifs commerciaux. Vous avez bien défini vos priorités, affûté vos arguments, votre moral est au beau fixe, votre confiance à son plus haut niveau, bref, vous avez mangé du lion.

    Cultivez la pensée positive pour réussir la fin d'année !

    Seulement voilà… clients difficiles, managers stressés, temps de décision qui s’allongent, négociations qui n’en finissent pas et votre moral est mis à rude épreuve.

    Voici 3 conseils pratiques pour cultiver la pensée positive au quotidien et garder un mental de gagnant :

    Idée pensée positive N°1 : pratiquez la visualisation

    Pour dépasser l’anxiété, la technique de visualisation positive invite à se représenter la scène avant qu’elle n’ait lieu. Voici comment procéder :

    • Vous vous asseyez confortablement et vous fermez les yeux…
    • Vous centrez votre attention sur votre respiration, calme et régulière… Vous relâchez tout votre corps.
    • Vous vous projetez maintenant dans le futur… celui dans lequel vous avez atteint votre objectif… Vous écoutez les sensations de votre corps. Vous entendez ce qui se dit autour de vous.
    • Votre entourage vous félicite. Vous vivez pleinement cette réussite.
    • Vous allez maintenant revenir sur toutes les étapes qui ont précédé et qui vous ont mené à ce succès. Comme un compte à rebours, vous visualisez les différentes étapes qui vous ont conduit au succès. Vous refaites le match…
    • Vous retrouvez dans chaque étape, les difficultés que vous avez rencontrées… et que vous avez surmontées… vous éprouvez l’investissement que vous avez dû y mettre… les ressources que vous avez activées… en interne… et en externe… et qui vous ont conduit au succès… que vous prenez le temps de savourer.
    • Quand vous le souhaitez, à votre rythme, vous pouvez revenir ici et maintenant. Prendre 3 respirations profondes, vous étirer et ouvrir les yeux.

    Vous pouvez pratiquer cet exercice autant de fois que vous le souhaitez. Vous trouverez également à cette adresse des enregistrements audio à télécharger, qui vous aideront à réussir l’exercice.

    Idée pensée positive N°2 : adoptez le cadre d’objectif

    Notre orientation mentale, c’est-à-dire les réflexes que nous avons construits pour aborder une situation et résoudre un problème, peut nous conduire à 2 types de questionnement bien différents dans leurs effets.

    Le cadre du Blâme                                                   

    Qu’est ce qui ne va pas ? Pourquoi as-tu ce problème ?

    En quoi est-ce si grave que cela ? A qui la faute ?

    Le cadre d’Objectif

    Quel est ton objectif ?

    Comment sauras tu que ton objectif est atteint? A quelle date ?

    De quelles ressources disposes-tu ?

    Quelles sont les conséquences de l’atteinte de l’objectif (Positif ou négatif) ?

    Le questionnement par le cadre d’objectif guide l’action et aide à planifier au lieu de se morfondre. Il permet de se tourner vers les moyens pour réussir au lieu de se focaliser sur les causes de l’échec. Il soulage et donne de l’énergie pour repartir dans l’action au lieu d’apporter de la confusion.

    Il allège et permet d’agir au lieu d’être scotché, englué dans ses difficultés !

    Idée pensée positive n°3 : utilisez les pensées parade

    Les pensées parasites sont des pensées qui polluent notre raisonnement et qui nous empêchent d’être à l’écoute, d’être tout simplement pleinement présent, d’être en possession de tous nos moyens.

    Elles sont orientées vers les peurs, les limites et les doutes. Elles mettent sur la retenue et pénalisent.

    Par exemple, ces pensées peuvent être… Le produit concurrent est meilleur ! Je vais tout faire foirer ! On n’est pas bien préparés ! Ce client m’énerve ! Je vais rater mon année si je ne fais pas cette affaire !

    Pour contrer ces pensées parasites et conjurer ses « ruminations » négatives, les sportifs de haut-niveau nous proposent une approche par les pensées PARADE.

    En effet, une croyance peut alimenter un cercle vicieux et contaminer l’ensemble du processus, mais elle peut également alimenter un cercle vertueux.

    Par exemple, ces pensées PARADE peuvent être… Je vais jouer avec mes qualités. Ma stratégie est la bonne. J’ai une bonne relation avec le client. Je joue maintenant…

    La salle à café, où tout le monde vient vider son sac et partager tout le mal qu’il peut penser de l’entreprise, du manager, de l’offre, de l’organisation ou même du monde actuel, peut à terme vous contaminer. Prêtez attention à ce phénomène et protégez-vous en disséminant des pensées Parades, qui viennent agir de la même manière sur tous, comme une contamination positive.

    Méthode pour passer des pensées parasites aux pensées PARADE :

    S’entrainer à reformuler ses pensées parasites en pensées parades en se posant les bonnes questions

    • Quel est mon degré de croyance dans cette pensée ?
    • Est-ce un fait précis ou une interprétation ?
    • Quelle alternative ai-je ?

    La seule condition pour adopter ces trois idées « pensée positive » : en avoir envie !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

    claude CHRETIEN Il y a 4 années

    Merci pour ce rappel de ces trois belles pratiques.
    Le mental est clé pour les commerciaux comme pour les sportifs de haut niveau. On a vu cet hiver les skieurs ou autres descendeurs visualiser préalablement toutes les phases d’un parcours réussi. Notre champion olympique de la perche ne fait pas autrement.
    Le cadre d’objectif est pratiqué depuis l’antiquité comme le rappelait Sénèque « il n’est de vents favorables à qui ne sait où il va » et ne pas oublier qu’on est souvent le premier frein de ses propres enjeux.
    La pensée positive est une approche puissante. Certaines personnes, celles dont on dit qu’elles ont souvent de la chance, savent transformer tout aléa en opportunité et non pas en problème. C’est une question d’attitude.

    Répondre

    jacqueline Aubinière Il y a 4 années

    Gaëlle, c’est toujours un plaisir de vous lire et de recevoir votre énergie…

    Répondre
      Gaelle MENIN

      Gaelle MENIN Il y a 4 années

      @Jacqueline, merci de vos commentaires !
      @Claude : tout à fait en phase. concernant les sportifs de haut niveau, j’ai souvent entendu dire que la différence entre les très bons et les meilleurs ne tenait que dans le mental…

    Abonnez-vous au blog

    Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.